Resumé du E.C 2018

News
Resumé du E.C 2018

Publié il y a 6 mois par

C’est dans la jolie ville de Wroclaw que se sont tenus les 32èmes Championnats d’Europe par catégories, la troisième ville de Pologne accueillant près de 400 combattants venus de 27 pays.

Resumé du E.C 2018

La délégation française était composée de 4 combattants séniors à savoir Camille Haddouche (dojo ASO), Anthony Senechal (dojo ASO), Yann Paillat (dojo ASO) et Andreis Roch (Maccabi Paris) accompagnés des 2 coachs nationaux Sensei Johnny Desmet et Romain Lamouret, de Sensei José Pernas et Sempai Hervé Chamboredon à l’arbitrage, du président de FSKO Sempai Olivier Vity et enfin de Sensei Sebastien Vanroyen, Branch Chief, Country representative français et également à l’arbitrage.

La première journée de compétition ne concerne pas nos guerriers puisqu’elle est consacrée aux catégories juniors kumite et kata ce qui permet à chacun de se rendre compte que l’avenir du Shinkyokushin européen est radieux tant le niveau sur le tatami est impressionnant avec des katas de haute qualité et des combats engagés du début à la fin.
Les choses sérieuses pour l’équipe française commencent donc le samedi avec la compétition kumite seniors, et c’est Andreis Roch qui ouvre le bal dans la catégorie des poids lourds-légers (-85 Kg) avec un affrontement face au jeune allemand Alex Gesin. Les deux adversaires se rendent coups pour coups et au bout des 2 extensions la décision revient malheureusement au combattant teuton. Dommage pour Andreis dont c’était le baptême du feu à un tel niveau; il n’a pas manqué grand chose pour que le résultat bascule du bon côté.
Quasiment au même instant, sur un autre tatami, c’est au tour d’Anthony (Légers -65 Kg) d’en découdre avec le Polonais Konrad Kuzobowski, le combat est indécis chacun se jaugeant et se méfiant l’un de l’autre. Au terme des 3 minutes d’affrontement, la décision tombe et c’est la mauvaise surprise puisqu’en lieu et place d’une extension plus que logique, le corps arbitral donne vainqueur le combattant local!! Passé un moment d’incompréhension, il faut se rendre à l’évidence et accepter une défaite au goût amer…la dure loi de la compétition…Bravo Anthony pour ce combat!!
Pas le temps de souffler pour les coaches puisque c’est au tour de Yann de monter les marches du tatami central et le moins que l’on puisse dire c’est que le tirage au sort n’a pas épargné le poids moyen de l’équipe (-75 kg) puisqu’il hérite du lithuanien Gintas Gervelis et quand on connait le vivier dont dispose cette nation, on sait que le combat ne va pas être une promenade de santé !!
Yann ne se laisse pas impressionner par l’enjeu et tient le rythme de fort belle manière pendant la première partie du combat, mais après un énième enchainement de son adversaire, il accuse un waza-ari qu’il ne pourra pas remonter, malgré une fin d’affrontement où il donnera tout pour inverser la tendance. Un magnifique combat donc face à un adversaire qui finira à la troisième place d’une des catégories les plus relevées de la journée…ce n’est que partie-remise car la marge de progression est grande et l’envie bien là.
Camille est donc la dernière de l’équipe à fouler l’aire de combat face à l’espagnole Noemie Baldres bien plus lourde qu’elle. Après 3 minutes à sens unique les juges choisissent de renvoyer les 2 combattantes dos à dos pour une extension, une décision bien étrange si on replace le combat d’Anthony en perspective. L’extension accentue encore plus la domination de Camille qui remporte la décision à l’unanimité. En 1/4 de finale elle retrouve la suédoise Sara Hägge, tenante du titre continental. Le combat va tenir toutes ses promesses puisqu’il ne faudra pas moins de 9 minutes de lutte acharnée pour que la décision soit rendue…2 drapeaux pour Camille, 2 pour son adversaire !! C’est donc à l’arbitre central de donner le nom du vainqueur puisque pour cette édition la balance a été supprimée des critères de décision et malheureusement celui-ci donne Hägge gagnante. Malgré cette défaite, Camille se place clairement comme une des meilleures combattantes européennes et une de nos plus grandes chances de médaille pour les années à venir.
Cette édition polonaise s’avère être un très grand cru avec l’apport de nouvelles catégories et en point d’orgue le 17ème titre de Champion d’Europe pour l’inusable Valeri Dimitrov en -85 Kg ou encore la magnifique performance pleine de maitrise du polonais Maciej Mazur en -95 Kg.
A noter les deux magnifiques KO auquel nous avons eu droit dans les finales lourds et super-lourds, quelque chose d’assez rare à ce niveau de compétition.
A l’arbitrage, Sensei José a bien entendu passé sa validation de juge international classe B, tout comme Sensei Sébastien, tandis-que Sempai Hervé devient juge international classe A!
Le récit ne serait pas complet sans mentionner « l’épique » voyage retour d’une grande partie de l’équipe: ce qui devait être un simple vol pour Paris c’est transformé en un road-trip de plus de 30 heures avec transfert en bus de nuit vers Prague puis atterrissage à Orly en lieu et place de Beauvais…certains n’ont retrouvé leur domicile que le mardi matin!!
Un grand bravo à toute l’équipe pour le superbe état d’esprit observé durant ce week-end de pur Kyokushin, un énorme merci aux nombreux supporters qui ont parcouru de nombreux kilomètres pour être aux côtés de nos athlètes et enfin un gigantesque OSU à nos combattants pour leurs prestations sur les tatamis de Wroclaw…vous avez fait honneur à nos couleurs !!!!
OSU!!!!!

C.R. 

Sensei Sebastien Vanroyen

 


toute l'association

Photos associées

2018 European Champioship

Quelques photos de l'EC 2018

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter