Envie de participer ?

BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2012

Publié il y a 9 ans par

BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2012

L’Open de Croatie 2012, plus communément appelé Branko Bosniak Memorial, 17e  du nom,  s’est déroulé ce samedi 10 décembre 2012. Deux représentants du Shinkyokushinkai français en la personne de Thierry Nebleza et Romain Gentile, tout deux appartenant au club du Cannet, avaient fait le déplacement à Samobor.

Un petit Open avec seulement 8 nations cette année, la Suède la Bulgarie, la Hongrie, la Lituanie, la Pologne, la France, la Roumanie et la Croatie. Mais comme toujours, un niveau technique élevé avec la participation de plusieurs combattants déjà titrés aux prestigieux championnats d’Europe.

Au 1er tour, Thierry devait rencontrer un bulgare et il fallut 3 rounds et plusieurs échanges acharnés pour que le français parvienne à prendre la décision à l’issue de la 2e prolongation.

Romain pour son 1er combat devait affronter un croate de 120 kg. Nullement Impressionné par le gabarit de son adversaire, Romain Gentile devait se débarrasser de celui-ci au bout d’une minute en lui infligeant un beau ko au corps.

Au 2eme tour Thierry Nebleza devait se faire marquer deux waza ari successifs en moins d'une minute, face un combattant hongrois bien connu. Thierry n’a pas compris car, d’après ses dires, les coups étaient par deux fois portés au bas ventre. Il aurait fallut qu’on le laissa plus s’exprimer face à ce très bon combattant qui remporta d’ailleurs la catégorie des moins de 80 kg samedi soir. Une décision d’après nous trop rapide, c’est dommage…

Le deuxième combat de Romain devait être contre un suédois avec qui Romain avait partagé la 3e place de l’open de Suède en septembre dernier. Ce combattant de 103 kilos pour 1m95, redoutable encaisseur, causa de grosses difficultés à Romain qui, malgré deux drapeaux pour lui a la fin de la deuxième extension dû effectuer un 4e round pour pouvoir se départager. Le combat était si âprement disputé qu’à l’issu du 4e round ou la décision des juges doit être obligatoire, il y eut deux juges en faveur du suédois et deux juges pour Romain. C’est l’arbitre central qui trancha et accorda la victoire au combattant suédois privant Romain Gentile d’accéder à la finale. Une décision encore une fois très très limite… c’est dommage là encore ! Une place de troisième malgré tout.

Nul ne doute que nos combattants français au fil des compétitions engrangent de l’expérience. Ils sauront tout deux tirer les leçons de ce qui s’est passé samedi.

Osu !

 

 

toute l'association

Commentaires