Envie de participer ?

10e WORLD SHINKYOKUSHINKAI CHAMPIONSHIP 2011.

Publié il y a 10 ans par

10e WORLD SHINKYOKUSHINKAI CHAMPIONSHIP 2011.
Ce samedi 22 et dimanche 23 octobre avaient lieu les 10e championnats du Monde de Shinkyokushin Karaté au Tokyo Metropolitan Gymnasium. Plusieurs milliers de spectateurs s’étaient déplacés pour ce grand événement planétaire incontournable dans le monde du Karaté au KO. Plus de 76 nations étaient représentées parmi lesquelles la Chine, la Nouvelle-Zélande, la Bulgarie, l’Autriche, la Lituanie, le Pérou, le Brésil, la Russie, Hong-Kong, la Roumanie, l’Irak, le Costa Rica, la Pologne, l’Ukraine, l’Espagne, l’Arménie, l’Ile Maurice, l’Allemagne, la Hongrie, le Kazakhstan, la Suède, l’Afrique du Sud, le Skri- Lanka, l’Australie, le Danemark, la Grèce, la Hollande, le Kyrgyz, l’Azerbaïdjan, l’Uruguay, Puerto-Rico, le Pakistan, la Belgique, le Canada, la Croatie, la Moldova, la Géorgie, l’Ouzbékistan, la Corée, le Liban, la république Tchèque, l’Iran, le Chili, l’Aruba, l’Indonésie, l’Inde, la Norvège, Israël, le Japon et la France. Les délégations de tous les pays représentés étaient logées officiellement en grande partie au Tokyo Dome Hôtel qui atteins une hauteur de 155 mètres et survole la ville de Tokyo du haut de ses 1000 chambres et de ses 9 restaurants offrant une vue panoramique magnifique. Le Team français initialement prévu était composé de la Branche FSKO (France Shinkyokushinkai Karaté Organisation) représentée par le Branch Chief Pascal ROUXEL, le combattant Charley QUINOL, 34 ans 1M83 pour 124kg, son coach Sébastien VANROYEN et de la Branche FSKO (France Shinkyokushin Karaté Organisation) représentée par le Branch Chief Jean-Philippe BAZERQUE, le combattant Romain GENTILE, 24 ans 1M90, 100 kg, élève de Jean-Philippe. Bruno PICARD, Instructeur au Dojo de CHATEAUNEUF EN THYMERAIS, avait fait le déplacement au Japon pour encourager les français, mais aussi pour participer au World Karate Seminar 2011 à FUJIYAMA. Au dernier moment, pour d’obscures raisons, le combattant de la Branche ROUXEL, Charley QUINOL, ne devait pas embarquer et donc déclarer forfait, alors que toutes les conditions administratives étaient remplies. L’arrivée deux jours avant le championnat nous a permis de nous reposer et de visiter la ville de Tokyo. Au travers de l’immense quartier réservé au Manga et à l’électronique, du vieil Hombu Dojo d’OYAMA qui tombe en désuétude, et des temples anciens, nous avons été agréablement surpris par la qualité des repas que nous avons pris tout au long de notre séjour, dans d’innombrables petits restaurants pas très chers contrairement à l’idée que nous nous faisions. Le jour du samedi voyait le début du tournoi qui allait designer « the strongest Karateka in the world of Shinkyokushin ». Tous les compétiteurs s’étaient préparés pour cet événement majeur. Ils étaient tous là, tous les grands, prêts à se dépasser pour le titre suprême. Le champion du Monde en titre Takayuki Tsukakoshi (Japon), Donatas Imbras vice-champion du Monde (Lituanie), Valeri Dimitrov (Bulgarie) vainqueur de la coupe du Monde et 3e au dernier championnat du Monde, Roman Nesterenko (Russie) 4e aux dernier championnats du Monde et 1er à la coupe du Monde, Maxim Shevchenko (Russie) 5e au dernier Championnat du Monde et 3e à la coupe du Monde, Norichika Tsukamaoto (Japon) champion du monde 96, Marius Ilas (Roumanie) vainqueur de la dernière coupe du Monde en moyens, Darius Gudauskas (Lituanie) 6e au dernier championnat du Monde, Denis Grigoriev (Russie) huitième, Alexei Leonov (Kazakhstan) 3e à la coupe du Monde, Kazufumi Shimamoto (Japon) 3e à la coupe du Monde , Sam Gilbert (Australie) 4e à la coupe du Monde, et bien d’autres… Romain GENTILE pour son premier combat affronte un Polonais Maciej MATUSEWICZ. Sébastien VANROYEN connaît ce compétiteur et l’a déjà vu combattre. Romain doit s’en méfier, c’est un bon combattant habitué aux compétions internationales. L’engagement est total et le premier round se termine avec 5 matchs nuls. Le deuxième round est identique et Romain termine avec un drapeau pour lui et 4 match nul. A la fin du 3e round c’est le combattant polonais qui obtient un drapeau et 4 matchs nuls. Après l’épreuve de la balance, compte tenu du poids égal des deux combattants, un 4e et dernier round voit Romain l’emporter à l’unanimité, son adversaire ayant été sanctionné par deux fois officiellement pour saisie et poussée. Romain passe ce tour difficilement en dépassant ses limites physiques. Il semble épuisé et s’allonge dans la salle d’échauffement à l’abri du bruit et des regards pour récupérer. Le 2e adversaire de Romain est un des favoris de la compétition, il s’agit de Darius GUDAUSKAS un lituanien de 28 ans pour 1m87 et 90 kg. Romain n’est pas au mieux car une blessure ancienne dans les cotes l’empêche de s’échauffer. La douleur est forte et il se demande s’il est raisonnable de matcher dans cet état. Une nouvelle stratégie est mise en place par le coach afin de pouvoir combattre quand même malgré la douleur importante. Dès les premiers échanges Romain frappe fort sur le lituanien qui hésite et se méfie. Celui-ci vient même à sortir du tapis. Visiblement l’adversaire de Romain ne fait pas ce qu’il veut. Romain a bien écouté les conseils du coach et met en application la stratégie pour pouvoir tenir, il fait un bon combat. C’est alors que GUDAUSKAS se lance avec un grand pas en avant et exécute un « ushiro mawashi » à une vitesse impressionnante qui arrive en pleine tête de Romain qui s’écroule. C’est le KO. Les lituaniens crient leur joie, et Romain semble désabusé, il n’a rien vu venir. Il se relève et s’incline respectueusement vers son adversaire. Pour les français, l’aventure se termine là. Romain n’a pas démérité. Il a combattu avec honneur en étant blessé contre un adversaire redoutable. Il a fait jeu égal avec lui pendant plus d’une minute. Mais Aujourd’hui l’expérience et le niveau technique l’ont emporté. Il faudra du travail, beaucoup de travail pour arriver à se hisser parmi les grands. Romain le sait, mais il le veut et il pense pouvoir y arriver un jour. L’avenir nous le dira. Ces Championnats du Monde 2011 de la fédération Mondiale WKO, resteront comme un des plus grands tournois de Karaté Kyokushinkai organisé à ce jour. Quant à Norichika TSUKAMOTO, il gravera son nom à jamais dans l’histoire du Shinkyokushin Mondial en remportant une nouvelle fois le titre en 2011. Une bonne nouvelle à notre retour, nous apprenons que Bruno PICARD a réussi son passage de grade Sandan. Nous ne pouvons que le féliciter pour avoir été chercher ce grade au Japon ! Osu !
toute l'association

Commentaires