Envie de participer ?

OPEN INTERNATIONAL DE BAYEUX 2011

Publié il y a 10 ans par

OPEN   INTERNATIONAL   DE   BAYEUX   2011
Il faisait froid, très froid ce weekend à BAYEUX dans la BASSE NORMANDIE, ou nous nous sommes rendu pour la première fois afin de participer à cette compétition « open » du Groupe MATTSUI (IKO 1). Un seul compétiteur de l’ESCR devait combattre en la personne de Thierry NEBLEZA. Celui-ci avait fait le déplacement accompagné de Romain GENTILE en convalescence, interdit de compétition par son entraineur, enrôlé comme coach, ainsi que de son instructeur Jean-Philippe BAZERQUE. Dès l’inscription des tirages au sort, nous avons su que le premier combat de Thierry NEBLEZA ne serait pas facile. Il rencontrait Antonio TUSSEAU, un jeune combattant de l’ACBB, très en vogue depuis une année, puisque celui-ci, finaliste de ce même Open de BAYEUX un an plus tôt, avait terminé 3e de la dernière Coupe de FRANCE 2011, puis s’était illustré aux dernier championnat d’EUROPE en ne s’inclinant qu’à l’issue de son 3e combat, et enfin, venait de remporter l’Open d’ALLEMAGNE en octobre dernier. Nous l’avions vu combattre et connaissions sa fougue ainsi que son « redoutable cardio » pour lequel il était réputé. Une stratégie spécialement élaborée à son intention par les coachs, que Thierry a suivie à la lettre, ne lui a laissé aucune chance. Touché plusieurs fois sévèrement au corps, il devait reculer sous des coups précis et puissants de Thierry, l’amenant à la limite du Waza ari. A l’issue de la 1ere prolongation, 3 juges décidèrent de donner la victoire à Thierry, stoppant momentanément l’ascension du sociétaire de l’ACBB, et donnant accès au deuxième tour de la compétition. Deuxième tour qui ne fut qu’une simple formalité, puisque Thierry NEBLEZA obtint une décision unanime des juges dès le 1er round, face à un combattant débordé par la variété et la puissance des coups de Thierry. C’est maintenant le troisième combat de Thierry NEBLEZA qui doit être opposé à SEDADI Yahya. Ce tunisien au palmarès bien étoffé au cours de nombreuses années de compétitions n’est plus à présenter. Nous sommes en demi finale et Thierry, content d’avoir l’occasion de se situer face au vainqueur de la Coupe de France 2011, entame le combat en rendant coup pour coup. Sur sa lancée, loin d’être impressionné, Thierry écoute les conseils de ses coachs, et fait jeu égal avec le champion jusqu’à ce que celui-ci, dans la bagarre, lui donne un violent coup de coude à la mâchoire. Thierry tombe au sol, le combat est interrompu. Le coach lui demande de se relever immédiatement. C’est ce qu’il fait mais les jambes ne le tienne pas et il ne peut rester debout, il titube, vacille, retombe, le médecin le tient et lui demande de s’allonger. Le combat sera arrêté et ne sera jamais repris car les pompiers décident d’emmener Thierry aux urgences afin de ne pas prendre de risque. Résultat : SEDADI Yahya sera déclaré vainqueur. Il gagnera aussi la finale un peu plus tard, dès l’issue du premier round. Thierry quant à lui ne put même pas prétendre disputer la place de 3e. On lui adjugea donc la place de quatrième et on lui donna la coupe du meilleur technicien de la compétition. Au cours du repas de la Sayonara, Franck PERETEL, personnage fort sympathique et organisateur de la compétition, souhaita que l’ensemble des gens présents portent un toast « à la mâchoire de Thierry », ce qui fut fait. Une réflexion me vient….. Perdre dans l’honneur, nous en avons l’habitude, ce qu’il faudrait maintenant, c’est …. gagner dans l’honneur !!! Osu!
toute l'association

Commentaires