Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
News
CHAMPIONNATS D’EUROPE SHINKYOKUSHINKAI

CHAMPIONNATS D’EUROPE SHINKYOKUSHINKAI

il y a 11 mois

groupesToute l'association

CHAMPIONNATS D’EUROPE SHINKYOKUSHINKAI

COMPTE RENDU CHAMPIONNATS D’EUROPE SHINKYOKUSHINKAI

GEORGIE TBILISSI 13 ET 14 MAI 2016

 

Le week-end des 13 et 14 mai 2016, se sont tenus à Tbilissi, capitale de la Géorgie, les championnats d’Europe de karaté shinkyokushinkai.

Peut-être est-ce dû aux nouvelles catégories de poids (-65, -75, -85 et +85 chez les hommes) ou à un arbitrage permettant des combats en plusieurs rounds, mais nous avons assisté à un championnat exceptionnel !

L’équipe de France était représentée par :

  • Camille HAD en -60 kgs, du club de l’ASO Prémesques.
  • Anthony SENECHAL, - 65 kgs, du club de l’ASO Prémesques.
  • Alexis WARTH, -75 kgs, du Karaté Club du Ried.
  • Thierry NEBLEZA, -85 kgs, du club de le Cannet.
  • Pierrick LEDOS, -85 kgs, du club Tado Toulouse.
  • Jean-Paul TI JACQUOT, +85 kgs, du club de Paris 17

L’encadrement était assuré par le Branch Chief sensei Jean-Philippe BAZERQUE et le « coach » Sébastien VANROYEN, représentant la branche Pascal ROUXEL.

Tous les combattants ont eu la possibilité d’être coachés par leur propre entraîneur, à savoir Johnny DESMEDT pour Camille et Anthony, Paul WARTH pour Alexis, Romain GENTILE pour  Thierry, Michel DOS SANTOS pour Jean-Paul et Teddy avait demandé à Sébastien VANROYEN de s’occuper de Pierrick.

Olivier VITY, président du club de Marcilly, s’est chargé de prendre des photos et de filmer la compétition, tandis que deux arbitres avaient fait le déplacement en la personne de Sensei Pascal GERMAIN, arbitre international et Sempai Anthony BAILHACHE (Marcilly), qui débutait en tant que juge à ce niveau.

Arrivés pour la plupart le mercredi durant la nuit, le jeudi matin a permis à la délégation de se reposer, avant la pesée de 13h15. L’après-midi est restée libre, certains préférant se reposer à l’hôtel, d’autres préférant visiter.

Un mot d’ailleurs sur ce luxueux l’hôtel, situé en bordure de la ville, dans un quartier neuf en devenir, où nous avons particulièrement apprécié les chambres spacieuses et très confortables, le service room et le centre de SPA et de remise en forme à quelques dizaines de mètres !

Le vendredi avait lieu la compétition juniors et katas avec pour la deuxième année consécutive des « kumite katas », à savoir des éliminations directes entre deux adversaires, qui a le mérite de rendre cette compétition bien plus intéressante et vivante. La Pologne fait très fort en emportant les deux catégories hommes et femmes !

Puis c’est le jour J et tous sont très concentrés en ce samedi matin ! La salle est très bien décorée, un écran géant est situé dans un coin, tout est en place, y compris les deux champions du monde s’étant déplacés pour l’occasion, Norichika TSUKAMOTO (WC en 1996 et 2011) et Yuji SHIMAMOTO (WC 2015).

Anthony est opposé au 1er tour au bulgare vice champion du monde KWU Georgi LOTAROV. Il fait un combat impeccable rendant coup pour coup à son redoutable adversaire et la sentence est injuste avec une décision en faveur du Bulgare dès la fin du 1er round, d’autant qu’il a semblé être touché par un mae geri du Français dans les dernières secondes… Un hikiwake était mérité.

Alexis est opposé à un Azerbaidjanais très robuste. Après un début de round équilibré, Alex devient trop passif face aux missiles que lui envoie dans les bras son adversaire, qui emporte la décision à la fin du 1er round. Néanmoins, Alexis réalise là son meilleur combat à ce niveau et confirme sa progression constante.

Thierry se trouve face au Polonais Marek WOLNY (2ème à l’Open de France 2016 et double podium européen en -90 kgs). Qu’à cela ne tienne, le Français tient la dragée haute à son adversaire qui commet des irrégularités en frappant le visage du Français et se voit pénalisé par un genten, ce qui permet à Thierry de remporter logiquement le combat.

Pierrick est appelé face à un Azerbaidjanais très mobile et qui développe de très bonnes techniques de jambes. Le Français débute mal le combat en se blessant au poignet dès le 1er impact… Pourtant, il rend coup pour coup à son adversaire et un hikiwake et logiquement prononcé en fin de round. Au second round, nous assistons çà de belles passes d’arme entre les deux combattants avec notamment des hiza ganmen geri de part et d‘autre. Le caucasien semble être éprouvé par les techniques du Français et a souvent besoin de récupérer, mais Pierrick temporise alors trop ses attaques. Un nouvel hikiwake est prononcé et c’est donc la balance qui voit la victoire de l’Azerbaidjanais ! Dommage, mais c’est une très bonne première prestation pour le Toulousain !

Jean-Paul est face à un Suédois très robuste et accrocheur. Les deux combattants se rendent coup pour coup et un hikiwake est logiquement prononcé en fin de round. Le second round suit le même chemin jusqu’à ce que JP prenne largement le dessus sur l’accélération finale, qui lui permet de gagner le combat.

Au second combat, Thierry se trouve face à un Géorgien qui le surprend par un uhsiro geri jodan super sonique ! Thierry est compté waza ari mais reprend de plus belle le combat en dominant son adversaire, sans parvenir toutefois à rattraper son retard ! Dommage !

Jean-Paul est appelé au 2ème tour face à un géant allemand, qui envoie de très gros coups mais heureusement assez lents, ce qui permet au Parisien de les esquiver la plupart du temps et de le contrer durement en lui mettant deux waza ari au corps !

Jean-Paul est donc appelé pour les ¼ de finales face au légendaire Valéri DIMITROV, déjà 15 fois champion d’Europe et 2 fois champion du Monde par catégorie ! Pourtant JP, sans aucun complexe, se rue littéralement sur le champion bulgare durant les deux 1ères minutes, avant que son adversaire ne parvienne à annihiler les techniques du Français et à mettre une pression de plus en plus forte lui permettant de dominer la fin du round. Tout le monde attend à minima un hikiwke et c’est la stupéfaction, lorsque les juges donnent DIMITROV vainqueur ! Le public siffle cette décision injuste et Jean-Paul a montré à tous qu’ « impossible n’est pas français » !

Camille est opposée face à Lidia KORMONDI, une redoutable combattante hongroise, habituée des podiums. Mais la Française, sûre d’elle-même et déterminée, fait face sans problème et tient sa place. Malheureusement, elle perd à la décision dès la fin du 1er round, alors qu’un hikiwake aurait pu être octroyé tout à fait légitimement.

En catégorie -65 kgs, c’est le champion géorgien Andréi ZINCHENKO qui gagne en enchaînant des combats fabuleux et qui ont à chaque fois enflammé le public ! Il se paie le luxe de faire un KO en ½ et un KO en finale !! Extraordinaire ! Le Combattant d’Anthony, le Bulgare Georgi LOTAROV termine 2ème.

En catégorie -75 kgs, ce fut là encore durant les tours préliminaires des combats exceptionnels avec au final le réputé lituanien Andrius MISECKAS, qui s’incline face à HASENOV, un Azerbaidjanais incroyable !

En catégorie -85 kgs, nous avons eu droit à des tours préliminaires dignes de finales, avec le champion roumain Marius ILIAS opposé au champion suédois Jimmie COLLINS, mais aussi Marek ODZANIAK opposé au redoutable lituanien Vladeramas GUDAUSKAS ! Le plus beau combat fut sans conteste la finale entre Marius et Vladeramas avec trois rounds de folie, qui ont vu la légère domination de Marius, mais jamais suffisante, pour emporter la majorité des juges. Il manquera au Roumain 500 grammes pour gagner à la balance et ne perdra à la casse que d’une planche !! Le podium est complété de deux Azerbaidjanais dont celui de Pierrick !

En catégorie +85, un 1er tour a été explosif entre le Polonais vainqueur de l’Open de France Macj MAZUR et le jeune Ukrainien. MAZUR gagne sur une décision discutable au 3ème et dernier round. Valéri DIMITROV, après avoir été bousculé par Jean-Paul se heurte en ½ finales au jeune lituanien Edgard SECINSKIJ, qui domine le Bulgare sans jamais obtenir la majorité des juges et Valéri est heureux de gagner à la casse ! En finale cependant, le champion bulgare étonne en montant en puissance et en parvenant à mettre ippon MAZUR grâce à ses kakatos dans les jambes  et emporte ainsi son 16ème titre européen !!

Chez les filles, en plus de 60 kgs, la championne du Monde hongroise Szepesi CSENGE, toujours aussi impressionnante et souriante, gagne face à la lituanienne Nora VAZNELYTE sans trop de difficulté.

En -60 kgs, la Hongroise de Camille est ensuite opposée à la championne lituanienne Gabidja GUDELAUSKAITE (8ème des XI WC) et la dominera largement au 1er round (2 drapeaux en sa faveur), avant de commettre au second une énorme irrégularité (tsuki au visage) qui la mettra shikaku et éliminera aussi Gabidja qui sort sur civière… La victoire revient donc à une autre lituanienne, Inga MIKSTAITE.

Au final, nous avons eu un championnat très relevé avec une organisation impeccable. Les Français ont marqué encore un peu plus les esprits, comme en témoignent les compliments de nombreuses personnalités dont Shihan Koen SCHARRENBERG, président de l’EKO et vice-président de la WKO, mais aussi de Valéri DIMITROV, qui a parlé longuement avec Sébastien pour lui dire tout le bien qu’il pensait de notre team !

OSU

Sébastien VANROYEN.


Photos associées

COMPTE RENDU CHAMPIONNATS D’EUROPE SHINKYOKUSHINKAI


Vidéos associées

COMPTE RENDU CHAMPIONNATS D’EUROPE SHINKYOKUSHINKAI


Voir toutes les news

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

PHOTOS

BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2016BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2016BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2016BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2016BRANKO BOSNIAK MEMORIAL 2016

VIDÉOS

Partenaires

Aucun partenaire à afficher.