Envie de participer ?

CHAMPIONNATS D'EUROPE 2012

Publié il y a 9 ans par

CHAMPIONNATS D'EUROPE 2012

Ce samedi 2 juin 2012 avaient lieu les prestigieux Championnats d’Europe de Karaté Shinkyokushinkai. l’Ukraine, la Suisse, la Suède, l’Espagne, la Roumanie, la Pologne, la Norvège, les Pays-Bas, la Belgique, la Moldavie, la Lituanie, la Hongrie, Israël, la Géorgie, l’Allemagne, la Grèce, le Danemark, l’Autriche, la république Chèque, l’Azerbaïdjan, l’Ouzbékistan, la république du Kosovo, le Lichtenstein, l’Arménie, la Bulgarie, la Slovaquie, et la France étaient représentées par leurs meilleurs combattants.

Pas moins de sept compétiteurs ont représentés FSKO, l’Organisation Française SHINKYOKUSHINKAI. Bien qu'étant tous correctement préparés, les combattants français n'ont pu prétendre à passer plus d'un tour, dans cette compétition, il est vrai, d’un niveau très relevé.


La délégation française été représentée par Pascal GERMAIN (Country Representative), Jean-Philippe BAZERQUE (Branch Chief), Hervé CHAMBOREDON (Président), Sébastien VANROYEN et Johnny DESMEDT,Coaches.


Par ailleurs deux instructeurs avaient faits spécialement le déplacement pour suivre leurs petits protégés, en la personne de Jean-Michel PIOT (Hayange), et Thomas EUZENAT (Saint-Pierre des Corps), tandis que trois accompagnants, David DERYCKE (Guyane), Yvonnick et Benjamin BREMAUD (Marcilly) étaient spécialement venus supporter les combattants français.


Pour sa 1ère participation, Céline RAPAHEL (Rennes), championne de France 2012, dans la catégorie Moyen (-65 kilos), a réalisé un beau 1er combat en battant une difficile adversaire espagnole, mais s'est inclinée au second tour par waza ari (shita tsuki), face à la future vice-championne d'Europe hongroise. Néanmoins, elle a montré, par sa détermination et son niveau technique, qu'il faudra désormais compter avec elle dans le futur.


En catégorie légers (-70 kilos), Antoine BOUEZ (Prémesques), remplaçant au pied levé d’Anthony SENECHAL (blessé), a dû s’incliner au cours de son 1er combat par décision à la fin de la première prolongation face à un adversaire grec, qui aurait été tout à fait à sa portée, dans d'autres circonstances.
 

Toujours en catégorie légers, au premier tour, Mathieu HANSER (Hayange), face à un coriace adversaire bulgare, perd au second round par waza ari (chudan hiza geri). Mathieu, bien que possédant de réelles capacités physiques et mentales, n'avait sans doute pas une préparation suffisante pour rivaliser avec un adversaire d'un tel niveau.


En catégorie moyens (-80 kilos), Sébastien DHORME (Nintaï Dojo Lille), a bien entamé son combat face à un adversaire Ukrainien, qui semblait accessible, mais ce dernier est arrivé à placer une terrible accélération en fin de round, qui a asphyxié Sébastien. C'est donc en toute logique que la décision a été prise en faveur de l'Ukrainien, qui terminera sur le podium de la catégorie.


En catégorie des mi-lourds (- 90 kilos), Mohamed EL KHOLFI (Hayange), est tombé sur un adversaire polonais rugueux qui domina le combat, sans pour autant déstabiliser le Français. Malheureusement, deux avertissements entrainant une pénalité (genten ichi), mettra un terme à ce combat en faveur de son adversaire qui terminera lui aussi sur le podium de la catégorie.


En catégorie des lourds (+ 90 kilos), Romain GENTILE (Le Cannet) a éliminé au 1er tour un adversaire bulgare, ce qui n'est jamais une tâche aisée. En 1/4 de finale, il était opposé au champion danois et 5ème des derniers championnats du Monde Brian JAKOBSEN, contre lequel il devait perdre au second round, en ayant, comme à son habitude, défendu crânement sa chance durant tout le combat. Romain, qui engrange de l'expérience face à des adversaires de très haut niveau, verra son travail payer un jour, qu'il en soit assuré.


En kata, Bruno PICARD (Châteauneuf), est éliminé dès le 1er round, en ayant pris conscience du niveau exigé et requis pour ce type de compétition.


Ces championnats ont été outrageusement dominés par la délégation lituanienne qui remporte pas moins de cinq 1ères places sur 7 catégories! Notons les fabuleux combats du Roumain Marius ILIAS (- 80 kilos), extraordinaire d'explosivité et de précision, qui perd dans une décision très contestée (un genten infligé un peu vite) face au champion suédois Jimmie COLLIN. Dans cette même catégorie, c'est pourtant le vainqueur lituanien Orest PROC, qui marquera le plus les esprits, en infligeant un KO tout à fait surprenant en finale face à ce même Jimmie. En mi lourds, Valéry DIMITROV, impérial, gagne ses 9èmes championnats d'Europe en ayant écrasé la catégorie. En lourds, le lituanien Lukas KUBILIUS, 4ème des derniers championnats du Monde, succède dignement à son compatriote Donatas IMBRAS, avec lequel il partage la même rage de vaincre! En poids légers, le Hongrois Rozsa GABOR gagne une nouvelle fois en ayant survolé sa catégorie! Chez les filles, nous retiendrons la nouvelle victoire de la Lituanienne Margarita CIUPLYTE, qui a été néanmoins bousculée, par la très talentueuse hongroise, Csenge SZEPESI.

Osu!
 

Sébastien Vanroyen

toute l'association

Commentaires